TÉLÉCHARGER REBECCA KEAN TOME 2


Dans ce Retrouvez Rebecca Kean, Tome 1: Traquée et des millions de livres en Rebecca Kean, Tome 2: Pacte de sang par Cassandra O'Donnell Poche EUR. Rebecca Kean (Tome 2) - Pacte de sang - Cassandra O'Donnell - «Depuis que je suis devenue la tueuse attitrée de la communauté surnaturelle Télécharger. 28 déc. [epub] REBECCA KEAN - 2 - PACTE DE SANG - O'DONNELL_ Nouvelle qui se passe après le tome 3 et qui montre un dialogue entre Bruce.

Nom: rebecca kean tome 2
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Usage personnel seulement (acheter plus tard!)
Système d’exploitation: iOS. Android. Windows XP/7/10. MacOS.
Taille:67.49 Megabytes


Il voulait succéder à Gordon et tuer son petit-fils, William, un jeune Alpha que Beth avait pris sous sa protection. Je parle bien évidemment des tous premiers livres d'Anita Blake, avant que ça commence à partir en cacahuète et que je lâche cette série. Je le dévisageai, un brin perplexe. Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés Tu n'en es peut-être pas consciente, mais tu as changé depuis que tu le connais. Et en tant que démon, il y était particulièrement sensible. Mais je pourrais peut-être me promener un peu en attendant et me mettre à l'ombre? Ses incantations ne fonctionnaient généralement pas et quand ça arrivait, le résultat était plutôt étrange. Elle prit quelques secondes de réflexion et dit : - En temps normal, je t'aurais simplement demandé de seconder nos recherches et nous nous serions occupés nous-mêmes de tout ça, mais la meute n'est plus ce qu'elle était.

Rebecca Kean, Tome 2: Pacte de sang est un livre par Cassandra O'Donnell, paru le Le livre fait de pages et peut être. Rebecca Kean, tome 2: Pacte de sang · Rebecca Kean, tome 3: Potion macabre · Rebecca Kean, tome 4: acheter · télécharger · Les sœurs Charbrey Un acheter · télécharger · Rebecca Kean L'armée des âmes Cassandra O'Donnell. 17 nov. Cassandra O'Donnell - Rebecca Kean, Tome 6.» Un coup de fil en pleine nuit augure rarement d'une bonne nouvelle. Quand c'est pour.

Je me levai et me dirigeai vers l'entrée du couloir. N'ouvre à personne jusqu'à mon retour. J'entendis la porte de la salle de bains s'ouvrir et ma fille, vêtue de son peignoir bleu, sema vers moi. Tu m'avais dit qu'on s'entraînerait Je dois absolument m'en aller. Elle leva la tête et aperçut Beth qui essuyait une larme sur sa joue.

Ma fille aimait profondément la louve. Elle s'avança vers elle, puis glissa sa main dans la sienne. Ça va aller, répondit-elle. Tu as déjà déjeuné? Maman m'a rapporté au moins dix kilos de viande crue et deux litres de sang.

Les livres de la collection : Rebecca Kean - Decitre

Je suis gavée, fit-elle d'une voix douce. Je tournai la tête et ignorai délibérément sa réaction. Bon, alors, on y va oui ou non? Mais je ne veux pas non plus qu'elle assiste au spectacle. Je peux rester dans la voiture et vous attendre gentiment, suggéra ma fille. Je lui jetai un regard suspicieux. Beth me donna un coup de coude. Je me tournai vers Léo et craquai devant ses yeux de cocker.

Elle avait à peine le dos tourn é que Beth me chuchotait : - Depuis quand as-tu augmenté ses quantités de sang? Elle haussa les sourcils, interloquée. Enfin bref, il portait un bandage sur le bras et venait probablement de se couper. Elle lui a collé ses crocs dans le cou. Pourquoi ne m'as-tu rien dit? Beth déglutit. Je l'ai maîtrisée à temps. Je secouai la tète. Sa force et sa rapidité augmentent ainsi que sa soif.

Son énergie n'est pratiquement plus humaine.

Télécharger Rebecca Kean, Tome 2 : Pacte de sang Livre Numérique Gratuit | Cassandra O'Donnell

Elle était apparue brusquement, comme un fantôme, au milieu du salon, vêtue d'une ravissante robe bleue à bretelle et d'une paire de sandalettes.

Elle ressemblait à une inoffensive et adorable fillette. Un camouflage plutôt original pour un aussi dangereux prédateur. Et c'est moi qui conduis! Elle me tira la langue et prit les clés dans la poche arrière de son pantalon de toile. Puis, me les lança. Léo se mit à rire : - J'ai raconté à maman que les flics nous avaient filé une grosse contravention, la dernière fois! Beth était une accro de la vitesse en voiture.

Je ne sais pas comment elle s'y prenait, vu qu'elle conduisait une mini, mais elle se débrouillait toujours pour choper un excès de vitesse.

Et aujourd'hui, elle était tellement nerveuse que si ça arrivait, je ne donnais pas cher de la peau du type qui aurait la mauvaise idée de la verbaliser. Au moins, elle était capable de plaisanter, c'était déjà ça. Leonora se glissa tant bien que mal à l'arrière de la mini et je regrettai un instant d'avoir eu la flemme de récupérer ma vieille Chrysler au garage.

La maison des parents de Myriam se trouvait à Saint-Albans, à une trentaine de miles. Ce n'était pas le bout du monde, mais pas vraiment la porte à côté non plus. Beth pinça ses lèvres pour ne pas rire. C'est un bon truc pour trimballer des corps. D'après la rumeur, les enterrements qu'ils organisaient étaient de toute première classe Elle secoua la tête en signe de dénégation.

Mais je sais ce qu'est un Assayim et j'ai compté le nombre de fois où tu es rentrée à la maison avec des vêtements tachés de sang, dit-elle en continuant de fredonner. On pourrait peut-être demander au Directum de te fournir une voiture de fonction. Chapitre 4 Les maisons appartenant aux lycanthropes étaient généralement isolées et entourées de plusieurs hectares de bois.

Ils pouvaient ainsi vivre et se transformer tantôt en homme, tantôt en animal, sans éveiller la curiosité de voisins indiscrets. La demeure des parents de Myriam, une grande bâtisse contemporaine et rectangulaire en bois et aux larges portes vitrées, ne dérogeait pas à la règle. Elle était perdue, au milieu de nulle part, à plusieurs kilomètres de la première habitation humaine. Le loup des steppes était seul, le dos appuyé contre le mur, il fumait une cigarette nonchalamment.

Le vent faisait gonfler sa chemise à carreaux. Je me tournai vers elle. Tu restes dans la voiture, ordonnai-je. Mais je pourrais peut-être me promener un peu en attendant et me mettre à l'ombre? Il fait beaucoup trop chaud et la clim ne marche plus.

Bruce ouvrit la portière et fronça les sourcils en apercevant Leonora. Je levai les yeux vers lui, surprise. Il y a un problème? Quelque chose clochait, mais il refusait visiblement de vider son sac. Tout va bien, ne t'en fais pas, répondit-il, la tête baissée, en grattant nerveusement la terre avec les semelles de ses baskets. Je m'approchai de lui et soulevai doucement son menton. Son regard était hanté. Il reflétait la peur et une émotion que je n'étais pas capable de saisir à cet instant.

Tu fais partie de la meute Bruce m'adressa aussitôt un sourire reconnaissant et se tourna vers Leonora. Beth le regarda quelques instants s'éloigner, le regard assassin, puis pivota vers moi. Je connaissais suffisamment Bruce pour savoir que son départ n'avait strictement rien à voir avec le fait qu'il soit un loup des steppes et non un garou d'Amérique du Nord. Mais Beth n'était pas en état de réfléchir. Elle était beaucoup trop guidée par ses émotions aujourd'hui pour raisonner de façon rationnelle.

Une bonne vingtaine de loups occupait le moindre espace libre. Ils s'agglutinaient dans le long couloir comme une bande de mouches sur un ramassis d'ordures. Beth se fraya immédiatement un chemin parmi eux. Je tentai de la suivre, mais sans grand succès. Mais toujours pas de réaction. J'étais entourée, oppressée, cernée de toute part par des corps inconnus.

Ils formaient une sorte de cage autour de moi dont les murs semblaient se rapprocher petit à petit. Je perdis patience et poussai violemment le loup en face de moi. Il avait une taille moyenne et ressemblait à un représentant. Ou à un commercial quelconque. Je reconnus aussitôt Dante. Nous nous étions brièvement croisés chez Beth lors d'un barbecue, avant que je ne devienne Assayim. Et si lui ne se souvenait pas de moi, son aspect physique le rendait difficile à l'oublier.

Ses bras étaient tatoués, son crâne entièrement rasé et son blouson de cuir portait des insignes tribaux. Il ressemblait à un lutteur de fête foraine ou à un Hell's Angel. Un genre généralement peu apprécié par les loups qui préféraient généralement adopter une apparence inoffensive et ordinaire.

Elle avait fait demi-tour et tentait de se frayer un chemin jusqu'à moi. Il me jeta un regard haineux. Je sentais qu'il mourait d'envie de se défouler sur quelqu'un. Malheureusement pour lui, il n'avait pas tiré le bon numéro. Linus me regardait en souriant. Il n'avait pas changé. Toujours ce physique un peu rugueux de rugbyman et son horrible accent du Sud.

Les loups ne pouvaient pas sentir mon énergie. Et aucune créature surnaturelle n'en était capable d'ailleurs. Ça faisait partie de mes pouvoirs. Et m'avait permis pendant dix ans de me cacher parmi les humains et d'échapper aux traqueurs de mon clan. Me jeter dehors? Je vais devoir te buter, ma jolie, fit-il en gonflant ses pectoraux.

Les autres membres de la meute s'étaient instinctivement reculés pour nous faire de la place et assister à ma mise à mort. Ça m'ennuyait presque de les décevoir. Il se mit à rire et me poussa contre le mur, mais pas assez violemment pour m'assommer.

Il avait visiblement envie de faire durer. Moi pas. J'appelai mon pouvoir. La magie afflua alors des fenêtres, du sol, de l'air et pénétra ma peau comme une tornade. Puis, explosa en milliers de tentacules qui se projetèrent vers Dante. Elles s'engouffrèrent dans sa bouche, son nez, son ventre, ses jambes et le soulevèrent à un mètre du sol tandis qu'il poussait un hurlement de douleur.

Je sentis soudain un mouvement dans mon dos. L'Assayim du Directum, dit Linus, hilare. Tous les lycanthropes postés le long du couloir se mirent à frissonner et me dévisagèrent, d'un air à la fois curieux et horrifié. Mais, ça n'avait pas d'importance. Je n'étais pas là pour gagner un concours de popularité. J'ai cru qu'elle était Je ne savais pas que Je ne connaissais pas très bien Dante, mais je savais qu'il représentait un danger pour la meute.

Il voulait succéder à Gordon et tuer son petit-fils, William, un jeune Alpha que Beth avait pris sous sa protection. Dante n'était pas un loup Alpha. Seulement un Bêta. Mais il avait la réputation d'être un excellent combattant et un enfoiré de première. Sa plus grande ambition consistait à devenir calife à la place du calife. Un Iznogoud en encore plus méchant. En principe, je n'avais pas le droit de me mêler de ces problèmes de succession, mais puisque cet abruti avait commencé les hostilités, je n'allais pas laisser passer cette opportunité Les autres loups suivaient la scène avec attention.

TOME KEAN TÉLÉCHARGER 2 REBECCA

Certains paraissaient ravis de la tournure des événements, d'autres moins. J'imaginais que ces différentes réactions dépendaient de ce que l'on faisait ou non partie des partisans de Dante.

Beth posa sa main sur mon bras. Tu ne peux pas le lui reprocher! Je laissai mon pouvoir s'intensifier et savourais le goût de sa peur et de sa douleur sur ma langue. Chaque parcelle de mon corps mourait d'envie de l'achever. La meute est déjà en deuil, ne nous impose pas ça à nouveau. Son regard était implorant et, comme chaque fois avec elle, je cédais pour ne pas la blesser. Si c'est ce que tu veux Je rappelai la magie qui torturait son corps et l'aspirai comme le siphon d'un évier pour la laisser regagner mes veines.

Dante était tombé sur le sol de la moquette bleu et jaune du couloir et tentait maladroitement de se relever. C'est vrai, non? Celui-là, c'est l'roi de l'embrouille. Depuis qu'il est là, on a que des problèmes. Et ça veut diriger notre meute Une lueur de rage passa dans les gros yeux marron de Dante qui s'était redressé et s'adossait maintenant contre le mur.

Les lycanthropes étaient terriblement forts et rapides mais impuissants face à ma magie. Dante l'avait appris à ses dépens, mais il ne pouvait pas me laisser l'humilier s'il souhaitait un jour régner sur la meute.

Il se redressa, me toisa avec toute la dignité dont il était encore capable et me dit d'un ton un peu condescendant : - Un beau jour, dans pas longtemps, je serai votre patron et vous devrez me montrer un peu plus de respect que vous ne m'en avez montré aujourd'hui, Assayim J'éclatai de rire.

Je bosse pour le Directum. Je suis l'instrument de sa justice et le gardien de sa survie. Et si vous devenez un jour chef de cette meute, ce dont je doute, vous serez soumis aux mêmes règles que tout un chacun.

Comme Gordon. C'est le fondement de la démocratie et les joies de l'équité. L'orgueil et la bêtise réunis Du moins pas tant que je serais vivante. Votre réputation de minable vous précède tellement que j'ai peur que votre influence dans ce domaine soit plus que limitée Sur ce, j'ai des choses plus sérieuses dont je dois m'occuper, fis-je en suivant Beth vers la dernière porte du couloir.

Cette fois, les loups s'écartaient sur mon passage. Ils étaient si tendus que je pouvais sentir, à travers leur enveloppe humaine, le parfum poivré de leurs bêtes.

Leur peur les enveloppait comme une vapeur nauséabonde. Ils me prenaient pour un monstre, une ombre, un nuage de ténèbres pouvant à tout moment s'abattre sur leur vie.

Et je n'étais pas certaine qu'ils aient complètement tort. Chapitre 5 La chambre de Myriam était grande et lumineuse. Le papier peint rose et la collection de peluches et de poupées qui ornait les étagères paraissaient quelque peu étranges dans une chambre d'adolescente sur le point de se marier. Il n'y avait ni poster, ni acteur ni rien qui laissait supposer que l'occupante de la pièce avait 15 et non pas 7 ou 8 ans.

Autour d'un lit de princesse se tenaient Beth, Gordon, William, son petit-fils, et un jeune homme aux yeux rouges et fatigués. Randall, le fiancé de Myriam. La jeune fille gisait au milieu du matelas, ses cheveux blonds épars sur les draps.

Rebecca Kean ~Cassandra O'Donnell

Elle reposait complètement nue dans une mare d'hémoglobine. Au-dessus d'elle, les murs étaient recouverts d'éclaboussures. La tension dans la chambre était assez épaisse pour être coupée au couteau.

Beth fronça les sourcils et me fit un signe de tête en direction de Gordon. Je croisai le regard de l'Alpha. Des flammes brûlaient dans ses pupilles de miel. Il luttait contre la transformation.

Et risquait de perdre le combat. Son contrôle sur la bête s'amenuisait de plus en plus. Je ne lui donnais pas plus que quelques mois pour devenir extrêmement dangereux.

Gordon, pouvez-vous vous écarter du lit? Je souhaiterais l'examiner, demandai-je. Gordon me fixait tandis que je baissais légèrement la tête en signe de soumission. Je n'appartenais pas à la meute et je n'avais pas à agir de cette façon, mais je désirais avant tout que le vieux loup s'apaise. William, son petit-fils, m'adressa aussitôt un sourire chaleureux. Il avait l'air particulièrement soulagé de me voir.

Ça ne m'offusquait pas. D'abord parce que je l'aimais bien. Et ensuite parce que son physique de bûcheron, ses joues rouges et sa grosse barbe grise lui donnaient un côté patriarche plutôt sympathique. William se tourna vers moi et dit : - Oui. C'est de l'urine de chat. Il semble que celui qui a fait ça s'en soit recouvert pour cacher son odeur.

Génial Je cherchais un détraqué sexuel avec des tendances scatologiques. Il ne manquait plus que ça. Après tout, quelqu'un qui porte cette odeur ne doit pas passer inaperçu C'est comme s'il s'était brusquement matérialisé dans la chambre. Elle était ouverte. Il était mince, brun et avait la peau mate, comme William. Mais leur ressemblance s'arrêtait là. Le jeune Alpha était très joli garçon, il avait un menton carré, des yeux d'un noir profond mis en valeur par des cils incroyablement longs et une musculature assez développée, tandis que le fiancé de Myriam avait un physique d'adolescent maigrichon aux joues creuses, au nez pointu et à la pomme d'Adam proéminente.

L'énergie des morts nourrissait la magie de la meute. À chaque fois que la vie charnelle d'un loup se terminait, une partie de son pouvoir restait parmi eux. Il sembla réfléchir et acquiesça. Je m'avançai alors vers le balcon et fis signe à Beth de me rejoindre.

Elle se baissa au niveau du sol et respira. C'est la même odeur. Il est arrivé en volant. Maintenant, je vous demanderais de bien vouloir sortir de la chambre quelques minutes, fis-je.

J'aurais déjà de la chance si j'arrive à capter quelques effluves laissés par l'assassin, alors, s'il vous plaît William posa son bras autour des frêles épaules de Randall et l'attira vers la porte.

Tu dois la laisser faire son travail. C'est à la meute de le punir! Je lui fais entièrement confiance, dit Gordon. Je n'ai jamais vu Rebecca échouer. Elle le retrouvera, je te le garantis.

Et crois-moi, lorsque ça arrivera, ce malade priera pour ne jamais avoir croisé sa route. Randall posa ses yeux embués de larmes sur moi puis ouvrit la porte rageusement. Je n'en ai pas pour longtemps, fisje en me dirigeant vers le lit. J'avais bien fait de mettre mon jean, mes baskets et mon tee-shirt noirs. Les taches de sang se verraient moins si je me salissais. Je me penchai vers Myriam et l'observai. Elle avait beau être morte, son corps, lui, restait beau.

L'agresseur l'avait égorgée et l'avait maintenue contre le matelas pendant qu'elle agonisait. Elle avait des hématomes sur ses épaules et sa chair était tellement écrasée que je pouvais voir les traces de doigts sur sa peau.

J'écartais doucement ses jambes. Elles étaient encore souples. La rigidité cadavérique avait commencé mais ne s'était pas encore propagée aux membres inférieurs. Le haut de ses cuisses avait été ravagé. Coupures, ecchymoses, lacérations. Rien ne lui avait été épargné. Ce maniaque n'avait vraiment pas eu froid aux yeux pour oser infliger ça à un loup-garou. Un coup de griffe, de croc mal placé et il aurait pu se retrouver soprano.

Je respirai profondément puis posai mes mains à quelques centimètres au-dessus de l'estomac de Myriam et laissai mon pouvoir m'envahir. Je chevauchai la magie de la Terre, de l'Air et du Feu. Elle se déversait en moi comme un fleuve dans un estuaire.

Je la repoussai vers ce corps sans vie en espérant qu'elle capterait le reste d'une aura, d'une énergie qui aurait laissé son empreinte. Dès qu'elle pénétra en Myriam, sa peau se souleva légèrement puis la magie reflua dans mes veines et nous lia l'une à l'autre. Comme un patient à sa perfusion.

Je sentais sa peur. Sa colère. Sa haine. Son acharnement à survivre durant le viol. Puis sa tristesse, sa solitude et ses regrets lorsqu'elle avait compris que la vie la quittait.

Ils avaient voulu la briser. La massacrer. L'attaque avait été d'une violence et d'une cruauté incommensurables.

2 KEAN TÉLÉCHARGER REBECCA TOME

Je déglutis. Puis je m'assis lourdement sur le coin du lit. Ressentir durant quelques secondes l'effroi et la douleur de cette fille m'avait secouée plus que je ne l'aurais imaginé. La mort ne m'effrayait pas. Elle accompagnait chacun de mes pas, un peu comme une amie. Mais ce n'était pas de moi qu'il s'agissait. Et voir avec ses yeux, hurler avec sa bouche, souffrir avec son corps était l'une des sensations les plus désagréables que j'avais eu à connaître depuis longtemps.

Ça va? Je me tournai vers Beth qui me tapotait le bras, le regard inquiet. Ne t'en fais pas, mentis-je. Je la regardais comme au travers d'un voile. Fixant à jamais dans ma mémoire, les traces d'énergie que le maniaque avait laissées dans le corps de l'adolescente. Je me redressai et m'aperçus que Gordon nous avait rejoints et qu'il me fixait avec impatience.

TOME TÉLÉCHARGER 2 KEAN REBECCA

Elle était morte depuis trop longtemps. Beth haussa légèrement son sourcil droit mais resta silencieuse. Je vais appeler Leopold Fergusson. Il travaille au labo et il nous a déjà aidés. Je voudrais qu'il vienne avec un kit de prélèvement. J'ai besoin d'avoir des éléments tangibles. Je n'avais eu affaire à lui personnellement, mais Fergusson s'était montré coopératif dans l'enquête que j'avais menée sur la vague d'enlèvements qui avaient eu lieu deux mois plus tôt. Et il avait su se montrer efficace et discret.

Des traces qui me permettraient peut-être de le localiser et je veux mettre toutes les chances de mon côté. L'expression de Gordon laissait clairement afficher ce qu'il pensait de cette idée.

Certains d'entre eux peuvent communiquer avec les morts. Ils pourront peut-être nous aider? Myriam est morte dans un état de souffrance physique et morale atroce. C'est trop dangereux pour eux. Et ils ne voudront pas risquer de relâcher un esprit tourmenté dans le monde des songes en faisant appel à lui, répondis-je. Tyriam était le chef du clan chaman. Et je partageais l'avis de Beth à son sujet. C'était un sale con. Mais un sale con compétent. Et aucun chaman digne de ce nom n'appelait l'esprit d'une personne morte dans de telles conditions.

Pas si tôt après son décès. À moins de vouloir perdre la vie, devenir fou, ou de rester lobotomisé. Son corps coincé dans un monde et son âme errant à jamais dans l'univers des ombres. Je ne voudrais pas être désagréable mais je sais ce que je dois faire. Gordon, vous avez dit à Randall de me faire confiance, j'aimerais que vous écoutiez vos propres conseils, fis-je d'un ton sec. J'avais déjà fait preuve de beaucoup de patience.

Une interférence de plus dans cette enquête et j'envoyais Gordon à l'hospice à coups de latte dans le cul Le vieil Alpha parut le sentir parce qu'il hocha la tête et se dirigea vers la porte : - Tiens-moi au courant, fit-il simplement avant de disparaître. Beth, elle, restait plantée là, visiblement peu décidée à obtempérer.

Maintenant, on peut parler, fit-elle d'un ton grave. Qu'est-ce que tu as vraiment découvert?

J'appelle Fergusson. Une fois mon coup de fil passé, je lançai à la pièce un sort de silence. Les loups-garous avaient une excellente ouïe et je ne tenais pas à les alerter. Elle ferma les yeux en soupirant. Elle est différente. Les enlèvements qui avaient eu lieu à Burlington deux mois plus tôt, avaient été commandités par un généticien.

Il avait effectué des prélèvements sur ses victimes et créé une créature avec des gènes de lycanthropes, de muteurs, de potioneuses et de démons, appelée Charzac. J'avais eu un mal fou à le vaincre et nous avions bien failli tous y rester. Je ne pense pas. Elle me jeta un regard triste. Les mâles pouvaient toujours se mettre la tête dans le sac et enrober les choses à leur sauce, c'était la vérité.

La plupart des louves non appareillées devaient défendre leur vertu à coups de crocs ou se soumettre aux désirs sexuels des mâles mieux placés qu'elles dans la hiérarchie. C'était d'ailleurs la raison qui les poussait à se marier dès l'adolescence. Tu sais mieux que personne à quel point les loups ont un comportement sexuel agressif vis-à-vis des femelles. Mon clan a des coutumes plus bestiales et plus sauvages que les vôtres, dis-je en hochant la tête.

Et nous n'avons pas l'excuse d'être en partie des animaux. Une lueur de compassion traversa son regard et je regrettais un court instant de m'être laissée aller. C'est la raison pour laquelle je crois qu'il n'a pas agi seul. Un vampire ou un démon.

Seuls les vampires ou les démons étaient dotés de ce genre de pouvoir. Tu as senti une aura de ce genre dans la pièce?

Ce type d'association de malfaiteurs est rare, mais pas impossible. Je comprenais ses doutes. La guerre n'était pas terminée depuis suffisamment longtemps pour que toutes les tensions soient apaisées entre les anciens clans ennemis.

Le fait qu'ils aient créé les Directums et apprennent à travailler ensemble avait fait évoluer les relations entre eux, mais pas au point de se faire confiance ou de devenir alliés. Et ça valait pour le sommet de la hiérarchie aussi bien que pour le quidam ordinaire. Elle resta pensive durant quelques instants. Il n'y trouverait aucun intérêt.

Et ils ne font jamais rien sans intérêt. Ce n'était pas étonnant. Les démons aimaient torturer, tuer et semer le chaos, mais peu de membres parmi la communauté surnaturelle en connaissaient suffisamment sur eux pour déterminer leur niveau d'implication dans le déroulement des drames les plus quotidiens aux événements les plus dramatiques de notre histoire.

2 TOME TÉLÉCHARGER KEAN REBECCA

Très bien. Tu fréquentes un des vampires les plus puissants de ce pays et le chef des suceurs de sang de cet État et je ne crois pas que tu veuilles contrarier ton petit ami en t'attaquant à l'un des siens. Ou en l'interrogeant.

Cassandra O’Donnell – Rebecca Kean, Tome 1

Là, elle entrait sur un terrain glissant Beth était furieuse depuis que je sortais avec un vampire et je pouvais comprendre sa déception. Mais je ne pensais pas qu'elle le détestait à ce point. Et toi? Ce n'est pas Raphaël. C'est un Magister, un grand chef militaire, pas une raclure de bas étage. De toute façon, même si c'était lui, tu ferais n'importe quoi pour le protéger, dit-elle avec conviction.

Si je pensais une seule seconde qu'il puisse être mêlé à cette affaire sordide, je le tuerais, parce que c'est mon job et que je me suis engagée auprès de la meute. Elle se mit à rire. Rationnelle et froide jusqu'au bout des ongles, hein? Même quand il s'agit de ton petit ami.

J'aurais bien voulu protester, mais quelque chose me disait qu'elle ne me croirait pas de toute façon. Une midinette? Et c'est justement ce qui m'inquiète.

2 TOME TÉLÉCHARGER KEAN REBECCA

Tu n'en es peut-être pas consciente, mais tu as changé depuis que tu le connais. Tu t'es ramollie. Et sa présence te rend d'une niaiserie pathétique! Ses yeux étaient devenus jaunes et je sentais son pouvoir me titiller. Un peu comme si j'avais touché un courant électrique de faible intensité. Elle s'étranglait de rage. Chapitre 6 Ses lèvres remuaient mais je n'entendais pas le moindre mot de ce qu'il racontait.

Un peu comme dans un film muet. Mais sans sous-titres. Et ça m'allait plutôt bien. Dès qu'il avait le malheur d'ouvrir la bouche, j'oubliais son physique attrayant de barbare viril et musclé. J'avais juste envie de l'étrangler. Je levai le sort de silence à regret. Bonjour Mark, fis-je en soupirant. Mark était professeur de droit à l'université. J'avais couché avec lui avant de savoir que c'était un semi-démon. Depuis, et malgré le Malaat, l'attirance sexuelle surnaturelle que nous ressentions l'un pour l'autre, je faisais tout pour l'éviter.

Hip, hip, hip C'est un ami. Léopold Fergusson était grand, sympathique. Ses lunettes avaient glissé au milieu de son nez sans que ça lui procure de gêne, apparemment. Il avait un joli sourire, mais je n'avais pas besoin d'être un loup pour sentir sa peur. Des gouttes de transpiration coulaient le long de sa joue. C'était un muteur. Un ragondin, au vu de son énergie. S'il continuait comme ça, il allait se transformer et s'enfuir. Ce qui était une très mauvaise idée, étant donné le nombre de loups-garous présents dans la maison.

Rien ne les attirait plus qu'une proie apeurée. Je ne lui donnais pas quinze secondes avant de se faire bouffer et je n'étais franchement pas d'humeur à annoncer à Aligarh, son chef de clan, qu'un de ses protégés s'était fait dévorer alors qu'il se trouvait sous ma protection. Je me charge de sa sécurité, fis-je en regardant Mark. Je lui ai promis de ne pas le quitter d'une semelle et de le raccompagner ensuite chez lui, s'entêta-t-il. Traduction : la meute était trop instable et le muteur ne lui faisait pas confiance.

Je peux assurer votre protection, fis-je d'un ton rassurant. Le médecin respira bruyamment en rougissant, l'air embarrassé. Beth éclata de rire tandis que je lui lançai un regard noir. De nombreuses et terrifiantes histoires couraient sur mon compte.

Mais je ne m'imaginais pas que quelqu'un d'équilibré et d'intelligent puisse leur accorder autant de crédit. Les gens inventent souvent n'importe quoi, fis-je en souriant. Jusqu'à présent, mes contacts avec le médecin se limitaient à des appels téléphoniques, des courriers et des mails. Et il aurait été visiblement heureux que ça continue comme ça. Pour Aligarh, ce n'était pas ma faute et il ne s'agissait pas véritablement d'un combat à proprement parler.

Je ne vous ai pas fait venir pour vous tuer. Je ne convoque pas mes cibles, parce qu'elles ne sont généralement pas assez coopératives pour se déplacer. Les deux hommes se tournèrent et semblèrent enfin remarquer le cadavre qui se trouvait dans la pièce. Il se trouvait dans son élément et semblait se détendre. Violée et égorgée. Elle s'est vidée de son sang. C'est la cause de la mort et elle s'est débattue.

Il y a des ecchymoses sur ses épaules et des traces de doigts. La rigidité cadavérique n'est pas encore totale et n'a pas atteint ses membres inférieurs. L'agresseur s'est enduit d'urine de chat pour camoufler son odeur. Beth se tourna aussitôt vers lui.

Berth estimait être la seule à avoir le droit de me critiquer ou de m'agresser et ne supportait pas que quelqu'un d'autre s'en charge. Je trouvais ça touchant. Ce qu'il y avait d'intéressant avec Mark, c'était qu'il vous rappelait continuellement les raisons pour lesquelles vous ne l'aimiez pas. Tout se passe bien pour moi en ce moment? Depuis deux mois, il m'envoyait des fleurs et des petits cadeaux que je lui retournais systématiquement, le savais aussi qu'il lui arrivait parfois de me suivre, le ne lui en voulais pas.

Le Malaat était un lien extrêmement puissant, il l'enchaînait à moi, comme un prisonnier à sa cellule. Et en tant que démon, il y était particulièrement sensible. Lorsqu'il s'approcha, une sensation étrange jaillit dans mon ventre et je sentis une vague de désir me submerger. Je me mis à trembler. Ses boucles brunes flottaient sur ses larges épaules et son tee-shirt moulait ses pectoraux comme une seconde peau.

Je ressentais le besoin de le toucher, de caresser sa peau mate et si je ne possédais une telle maîtrise de mes émotions due à des années d'entraînement et de frustration, je serais déjà en train de lui faire l'amour. Et ça, en dépit du cadavre. En dépit du sang Beth se jeta littéralement entre nous. Nous nous appartenons l'un à l'autre, répondit-il, d'un ton calme. Tu ne peux rien contre ça, louve. Alors, garde tes distances, connard, fit-elle tandis que ses yeux viraient au jaune.

J'avais instinctivement enroulé mes bras autour de mon corps comme pour créer une barrière de protection. Mes ongles se plantaient dans mes côtes. Et dis-moi qu'elle ne veut pas de moi Ça suffit. Ce n'est ni le lieu, ni le moment! Le muteur terrifié du début s'était transformé en médecin sûr de lui, contrarié qu'on puisse entraver son travail avec nos petits conflits personnels. Dès que Mark s'était éloigné, j'avais eu l'impression de pouvoir respirer à nouveau.

Jamais jusqu'alors, il n'avait réussi à créer un désir aussi violent chez moi. Et ça m'inquiétait. Je devais vraiment m'occuper de ce problème.

Soit rompre le lien métaphysique et sexuel qui existait entre lui et moi, soit le tuer ou le faire tuer. Fergusson prit son dictaphone. S'approcha de Myriam et commença à enregistrer ses observations. Au bout de quelques minutes, il procéda à une étude gynécologique.

Et fit des prélèvements. Il a dû se servir d'ustensiles pour créer toutes ces lésions, dit-il, la tête collée au pubis et le spéculum dans la main droite. Maintenant, je devais rechercher un loup-garou sadique aimant se recouvrir d'excréments et possédant des dons pour la mécanique.

C'était de mieux en mieux J'ai fait un relevé d'empreinte, mais ce sera plus simple là-bas. À question idiote Les parents de Myriam n'ont pas trouvé de vol avant demain. Ils ne peuvent donc pas s'y opposer. Mais le corps doit nous être rendu dans vingt-quatre heures, pour l'enterrement, dit-elle avec un peu de réticence.

Il paraît que c'est plus rapide. Mark a fait des pointes à pour m'amener jusqu'ici, fit-il en se tournant vers le démon, qui haussa nonchalamment les épaules. Personne n'est ni tout à fait gentil, ni tout à fait méchant même si certains ne donnent pas franchement envie de leur tourner le dos , chacun agit selon des motivations qui lui sont propres. Rebecca est une héroïne stupéfiante, dynamique, implacable, une vrai badass aussi capable de tendresse avec sa fille.

J'ai également adoré le style très moderne, raconté du point de vue de Rebecca, à la première personne, qui nous fait entrer dans la tête de l'héroïne et partager son langage très fleuri! En résumé: de la bonne bit-lit, de l'action, des personnages bien travaillés, des sentiments, de l'humour et des dialogues percutants. Un coup de coeur! Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés Attention spoilers! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici!

Je parle bien évidemment des tous premiers livres d'Anita Blake, avant que ça commence à partir en cacahuète et que je lâche cette série. Il s'agit de deux héroïnes fortes et puissantes, capables de torturer ou d'abattre un ennemi sans ciller.

Des femmes qui impressionnent et battent des hommes de deux fois leur poids. Elles ont toutes les deux une forme de magie de "la vie" Anita est nécromancienne, Rebecca est capable de réveiller des pulsions de vie chez les vampires. Elles fascinent les hommes par leur beauté et leur charisme mais ont toutes les deux des failles dans leur passé qui les empêchent de s'attacher aux gens.

Mais là où le parallèle s'arrête, c'est justement quand il s'agit de sentiments.